top of page

FENRIV : Fondation Egon Naef pour la recherche in vitro 

Le mot de feu Egon Naef, fondateur de la fondation FENRIV

par Egon Naef, Fondateur de laFondation Egon Naefpour la recherche in vitro

 

"Le domaine scientifique et médical devient constant et les recherches deviennent toujours plus pointues pour l'élaboration de nouveaux médicaments.

 

En Suisse, ce sont plus de 726 000 animaux qui ont été utilisés à des fins expérimentales au cours de l'année 2007(1), même si qu'au be de l'Union européenne ce chiffre s'élevait à 12,1 millions en 2005 - concernant les 3 quarts des rongeurs(2).

 

L'expérimentation animale reste un thème vivement débattu; les positions étant souvent très antagonistes avec une opposition marquée entre les notions de sécurité et les questions d'éthique. Je pense que ces points de vue ne sont pas inconciliables. Les actions violentes - souvent très médiatisées - de certaines organisations ne font pas avancer la cause animale.

 

C'est par le dialogue que les choses évaluéesont. A l'heure actuelle, le débat n'est pas de savoir s'il faut ou non interdire la recherche sur les animaux, mais bien plus comment conçu des méthodes alternatives à ces pratiques.

 

La Fondation E. Naef pour la recherche in vitro agit dans ce sens. Elle a pour objectif de limiter le recours à la vivisection, en encourageant notamment l'utilisation de procédures de recherche alternatives à l'expérimentation sur les animaux. C'est dans cette optique que nous avons créé le Prix de la Fondation E. Naef. Le comité de la fondation sélectionne des projets et a décidé qu'année un prix à un, voire deux scientifiques qui utilisent des outils pour la recherche fondamentale limitant le recours aux animaux, tout en étant aussi efficaces et fiables que les autres techniques employées.

 

Pour notre Fondation, il s'agit d'encourager des méthodes de recherche qui permettent de remplacer partout où cela est raisonnablement possible les expérimentations sur les animaux. Mais, au-delà de votre développement de nouvelles techniques, nous voulons élargir le débat et favoriser la réflexion. C'est à ce titre que la chaire Doerenkamp-Naef-Zbinden de l'UniGE a été créée, le mais étant à terme de favoriser le développement d'une recherche éthique et sûre."

 

Egon Naïf

Président de la Fondation E. Naef

1: L'expérimentation animale en Suisse, Statistique 2008. Office vétérinaire fédéral, Berne.

2 : COM(2''7) 675

Structure et missions

Créée en janvier 1998, la Fondation E. Naef pour la recherche in vitro (FENRIV) a pour but de venir en aid aux chercheurs qui font appel, dans le cadre de leurs recherches, à des méthodes scientifiques permettant de limiter le recours à la vivisection et plus élément général à toutes formes de recherches dites in vitro.

 

Dotée d'un capital initial versé par son fondateur, la Fondation bénéficie également principalement d'autres ressources provenant de dons. La Fondation est contrôlée par l'autorité de surveillance du Canton de Genève.

Présentation de la Fondation FENRIV

Avec peu de moyens, Monsieur Egon Naef a encouragé les chercheurs et les scientifiques à développer des méthodes expérimentales alternatives à la recherche sur les animaux.

 

La Fondation E. Naef pour la recherche in vitro a été fondée le 19 janvier 1998.

 

Les membres du Conseil de Fondation sont :

Marcel Naïf, Coppet, président

• Madeleine Finsterwald,Gland, membre de la Fondation

• Pierre Cosson, Membre du Conseil de Fondation

• Lilyane Clément, membre de la fondation, responsable du site internet.

 

La Fondation a pour but de venir en aide aux chercheurs qui font appel dans le cadre de leurs recherches, à des méthodes scientifiques permettant de limiter le recours à la vivisection et plus un élément général à toutes formes de recherches dites in vitro.

 

La Fondation aide également les chercheurs qui mettent au point de telles méthodes. La Fondation est dotée d'un capital initial de Fr .

 

Les dons sont, en principe, déductibles des impôts à Genève.

bottom of page